Edition 2024

Après un lancement le 15 janvier, et plus de trois mois de sélection, plus de 400 candidatures ont été reçues pour la deuxième édition du prix, placée sous le thème : « Journey(s) in Art: Pushing the Boundaries », nous sommes fiers d’annoncer le lauréat et les finalistes retenus par notre jury. Les artistes et leurs œuvres, les courants représentés par celles-ci, les parcours, supports utilisés et histoires qu’ils portent, incarnent l’innovation et reflètent les différents chemins que l’on peut emprunter autour de l’art.

Le lauréat, RVIG et son oeuvre « Les Fleurs du Mal », a été annoncé lors de la Non-Fungible Conference, où nous avons également célébré les œuvres des artistes présélectionnés avec une exposition dédiée à la Villa des Artistes d’ABS.

Lauréat du prix d'art digital Arab Bank Switzerland 2024

Les Fleurs du Mal

Une collection d'œuvres d'art génératif s'inspire des Fleurs du Mal de Charles Baudelaire, traduisant l'essence de ses 126 poèmes en rubans évolutifs qui imitent la structure de la poésie. Chaque ruban bouge de manière indépendante, guidé uniquement par la forme et la construction des mots, orchestrant une danse poétique entre les différentes pièces du recueil.

Finalistes de l'édition 2024

Leander Herzog

Une animation en temps réel réalisée avec JavaScript et WebGL, qui explore les ratios, le rythme et la répétition comme méthodes de composition tout en transcendant le minimalisme monochrome vers des espaces vibrants en 3D, et en s'inspirant de la sculpture minimaliste, de l'architecture moderniste et des artistes numériques contemporains.

Ivona Tau

Une méditation liquide, guidant le spectateur à travers des formes synthétiques et organiques ondulantes créées à partir de photographies d'objets quotidiens, soulignant leur importance dans notre culture de consommation et leur impact sur le monde naturel. Un rappel poignant de la menace que représente la pollution causée par l'homme. Une ode paradoxale à l'élégance et à la vulnérabilité de la nature.

Louis-Paul Caron

Une représentation allégorique de la vie de Louis-Paul, incorporant divers détails personnels et inspirations dans un sanctuaire idéal reflétant son parcours dans le monde de l'art, à l'instar de "L'atelier du peintre" de Courbet. Allégorie de la quête de la beauté et de l'aventure au-delà de l'horizon.

Irina Angles & Roope Rainisto

L'œuvre d'art explore le voyage intérieur de l'auto-estimation et de l'égo, dépeignant des éléments contrastés tels que la confiance et la vulnérabilité à travers des reflets déformés et de multiples versions de soi générées par l'IA. Un autoportrait de l'artiste, symbolisant la lutte entre la confiance et le doute et l'acceptation.

Miss AL Simpson

Dans le cadre de la série" CHRONO VISIONS ", ces polaroïds surpeints par l'IA explorent la nature énigmatique de la mémoire et sa relation complexe avec notre perception du temps.

MDD

Une synthèse du parcours de croissance et d'exploration de l'artiste, qui repousse les limites et affronte les obstacles familiers avec une perspective nouvelle. Grâce à une profonde introspection et à la qualité du travail, l'œuvre invite les spectateurs à réfléchir à leur propre évolution artistique et au pouvoir de transformation que représente le fait d'accepter le changement.

Samantha Cavet & Eva Eller

En fusionnant la photographie et la peinture numérique, l'œuvre dépeint le pardon et le renouveau. Grâce à un mélange équilibré de techniques de peinture et de photographie, l'œuvre dépeint un moment de joie et de transformation dans un cadre forestier mystique, symbolisant les thèmes de la rédemption et de la seconde chance tout en reflétant l'amitié des artistes et leur passion commune pour l'art et la nature.

Mia Forrest

La fusion entre les bio-données, l'audio, la sonification des données pour former une pièce générative créant des paysages impressionnistes abstraits qui servent de fusion entre l'énergie de la nature et le dévouement de l'artiste à celle-ci en tant que muse.

Anthony Samaniego

"Digital Bloom" fusionne un son généré par l'IA avec une simulation de fluides, où l'audio, sur la base de son spectre de fréquences, dirige le mouvement, mettant en évidence la relation complexe entre la créativité humaine et celle de la machine.